Septembre…

La fin des grandes vacances, l’été qui continue son trajet, l’heure des cahiers neufs et vierges, l’instant des décisions tenues ou non…Je ne sais ce qui s’est passé durant cet été mais je me suis retrouvée en cette rentrée devant une page blanche, un peu comme si ce qui existait avant s’effaçait…étranges sensations…Je m’y étais pourtant un peu préparée, j’avais changé de lieu pour venir traîner mes pieds ici…j’avais essayer de faire le vide dans mon âme en regardant l’océan…Je savais bien que l’année qui s’était écoulée m’avait laissée des cicatrices…Je savais bien que j’avais troqué le tissu contre la laine, je savais bien que j’avais laissé de côté l’apparat pour mon jean usé jusqu’à la corde, je savais bien que les mots et les discussions sans fin avaient laissées place au silence…que j’avais, en ces jours de rentrée, changé d’onde de radio sur mes trajets…Je savais bien…

Mais je ne savais pas que je ne savais plus coudre, plus coudre du tout…Aucune envie, et surtout la sensation de n’avoir jamais coupé, épinglé, cousu un coupon de tissu de ma vie …Le vide, le néant….total…Je n’ai jamais aimé recopier des patrons mais en cette fin d’été, cela m’était totalement impossible. Je regardais mes tissus, j’avais bien quelques envies, tout en me demandant à quoi bon, j’avais assez de vêtements jusqu’à l’été prochain…je préférais tisser ou bien rêver…Drôle de vertige…comme un monde qui s’efface…

Et dehors, ce soleil, cette chaleur, cet été qui commence juste…Et rangés, pliés, ces coupons achetés avant ce vide là…

Je suis repartie sur du simple, du très simple, comme s’il fallait que je réapprenne. J’ai même ressorti mes premiers bouquins pour poser des poches ( alors que j’en ai posé à maintes reprises…)…j’ai coupé un joli coupon un soir en me disant que c’était possible mais en ne faisant pas du tout attention aux raccords des mes beaux flamands… Je ne savais plus…

Je vous présente deux jupes d’été, de cet été de ce mois de Septembre. Deux jupes très simples, deux jupes comme deux ébauches, deux jupes pour retrouver les gestes….

Midi

Patron de Vanessa Pouzet

téléchargeable ici

4

7

3

Cette jupe est très simple à réaliser. Pour être tout à fait honnête, je pense que le prix de ce patron (aussi modeste soit-il)  est démesuré étant donné qu’il s’agit en fait d’un simple tuto pour assembler des rectangles…Il n’y a pas de patron à proprement dit, simplement quelques explications et dimensions…( j’ai décidé de taire ma langue de bois en cette rentrée…). Ceci dit, j’avais besoin de cela comme thérapie à mon grand vide Couture. Le tissu que j’aime beaucoup provient du marche Saint Michel. J’ai joué avec les lignes horizontales et verticales . Cette jupe est très jolie pour les tailles de guêpe, beaucoup moins pour les autres. Je la déconseille au dessus de la taille 40 car sa taille haute est loin d’être amincissante… En ce qui me concerne, je préfère la porter avec un petit haut au dessus…

6

La jupe aux flamands roses

Burda Couture Facile

Hors série printemps, été 2014, Modèle n° 2C

10

2

J’ai eu un total coup de foudre sur ce tissu de Michael Miller trouvé chez Fifi Jolipois à Toulouse. Vu le prix, je n’en avais acheté qu’un modeste coupon. Les possibilités étaient donc limitées. J’ai longtemps hésité entre un top et une jupe mais j’avais envie d’une jupe simple, avec des poches, des boutonnières devant, une jupe comme je les aime et dont je suis sûre que je la porterai au quotidien…Cette jupe aurait pu être parfaite si j’avais fait attention aux raccords des lignes de flamands ( mais bon, couper un tissu à minuit, en étant de surcroît fatiguée par une journée de boulot et en se disant que l’on ne sait plus coudre…bien entendu, c’est pas terrible….). J’aime beaucoup ce patron de jupe, facile à faire et facile à porter. Je pense même la refaire dans un tissu plus automnal. C’est un patron Burda, aucune modification, tout tombe bien… C’est ce qu’il me fallait en ce mois de septembre….

Les boutons de ces deux jupes ont été chinés sur des vides greniers.

12

9

Tatouage éphémère de Jésus Sauvage

( dont je suis totalement addict ! )

14

11

Ces deux jupes, malgré leurs défauts, m’auront permis de retrouver le plaisir de coudre. Un petit haut tout simple est en cours de réalisation. Un tissage, un grand châle m’attendent aussi le soir..Ce mois de septembre est pour moi celui d’un nouveau départ, vers autre chose, de plus simple, certainement plus en adéquation avec ce que je suis en ce moment…Mais je vais bien et me sens heureuse.

Je vous dis à bientôt…..Je pense d’ici peu activer la rubrique des « Bonnes Affaires » car je dois faire un peu de place dans mon atelier…

16

Publicités

47 réflexions sur “Septembre…

  1. Quand je vois tes jupes je le vois bien que tu n’as pas perdu la main… moi aussi je me suis cousue une jupe le weekend dernier, plus longue, et sans patron car je trouve que certaines hallucinent de vendre un tuto aussi simple…
    J’ai bien lu ton mail, je ne t’ai pas répondu… mais je t’attendrai …

    1. D’accord avec toi, je trouve cela hallucinant moi aussi…C’est se moquer des gens…et t’aurais vu ma bobine à la réception du soi disant patron…..Il me tarde de voir ta jupe…Je continue les expériences mais parfois j’ai envie de me jeter à l’eau et d’y aller vraiment…Bises la Belle !

  2. Bonjour,
    Suis venue, suis repartie réconfortée… Ainsi, toutes, débutantes ou familières, nous connaissons ces évidences qui s’échappent, ce geste coutumier qui se perd, l’élacette attente qui se tait nous obligeant à tout apprivoiser de nouveau… La couture nous fait parfois de curieux clins d’yeux.
    Puis suis revenue…
    Et j’ai lu à nouveau.

    1. Oh… Un clic maladroit à jeté ma feuille par dessus bord !
      j’allais ajouter : « ce geste coutumier qui se perd, l’élan qui hésite, cette attente…. »
      lorsqu’en levant mon premier p’tit café du jour, j’ai pianoté de travers… La tasse reposée, je n’avais plus de texte et la main fort confuse !

      J’aime votre mue… Ces coutures neuves semblent vouloir retenir encore un peu l’été, ou le fêter. L’une est toute en couleur, ample, ronde, elle se prête à l’envol et l’autre, plus retenue, offre la pause, les ailes repliées, les mains repues dans les poches.
      On devine le soin, l’attention, le goût retrouvé, le plaisir du tissu et cette heureuse disposition à l’ouvrage.
      A votre nouvelle saison !

  3. J’aime beaucoup ta jupe flamand! J’avais très envie de réaliser une jupe Midi mais j’avais un peu peur de la silhouette que ça allait me donner. Bon ben je crois que je vais passer mon chemin… car bien au-delà du 40! Sinon j’ai hâte de suivre ton chemin sur ce renouveau.

  4. Tu as bien fait de coudre ces jupes d’été en septembre, nul doute que tu dois en profiter avec ces belles journées ! Gros coup de coeur pour les flamands roses, ce tissu est vraiment superbe

  5. J’adore le tissu bleu, il est très joli et je comprends ta réserve sur la taille.

    Et sinon… je suis trop contente que tu sois passée sur wordpress, je l’avoue maintenant : ton ancien blog, je n’arrivais pas à y avoir accès. Ca buggait, faisait planter mes fenêtres tellement ça mettait longtemps à charger.
    Et comme j’adore ton univers, ça faisait suer !

    Du coup voilà, c’est la bonne nouvelle du soir 🙂
    Bonne rentrée à toi, malgré tout. Et ravie de lire que tu as fait de la couture réparatrice.

  6. Encore une fois, j’adore… Les modèles de jupes, les tissus surtout, ta façon de les porter, ton style, le point croquet qui s’invite sur la poche de la jupe flamand rose… Sinon, pour la sensation de page blanche couture, faut pas s’inquiéter : je crois que c’est normal de traverser ce genre de moment. Ta créativité, ton imagination sont parties faire un petit tour ailleurs, sont parties investir d’autres terrains beaucoup plus créatifs, uniques et personnels. Et en plus avec beaucoup de réussite car tes tissages, juste ils sont waouh ! ça reviendra et je suis sûre encore plus fort, encore plus haut, encore plus beau !!!

  7. Et nous on admire tes deux jupes (héhé, il y en a une, j’ai la même!…enfin, pas avec le même tissu…), on se dit qu’on aimerait ne plus savoir coudre comme cela,…et surtout si tu vas bien alors on se dit que tout va bien…

  8. passage à vide;..je sais bien de quoi tu parles….
    J’ai me beaucoup le tissu de la première jupe, mais honnêtement la deuxième jupe Burda ta va nettement mieux !, tu es ravissant avec

  9. Alors là bravo ! Un coup de mou et tu fais 2 jupes… Quand tu es à fond, tu fais quoi ? Bravo pour ce post et ces jolies jupes qui illuminent surement tes pensées un peu grises ?

  10. Pour ma part, je vois le résultat d’un ressourcement bénéfique plutôt que d’un passage à vide…Tes deux » looks » te vont divinement bien, j’adore tes flamands roses, et si je trouve ce tissu, je me jette dessus, peut-être pour un pantalon à porter avec mon pull rose, du même rose que le tien… Bon, j’ai bien compris qu’il est à prix d’or, pas de pinces au pantalon… Belle fin d’été !

    1. Je n’achète jamais de tissus chers…mais j’ai la chance d’habiter à côté du Marché Saint Michel à Bordeaux….c’est bizarre, je ne sais pas pourquoi vous me parlez toutes d’un passage à vide…Je ne crois pas avoir dit cela….juste que je ne savais plus coudre…Bon, ben….les mots….

  11. tant de choses dites ici qui content l’histoire d’un nouveau chemin qui en douceur, parfois surprenant, se dessine.
    tes mots me font tant de bien Nathalie.
    et ces jupes si différentes sont chacune si fabuleusement lumineuses …
    je t’embrasse très fort

  12. On a toutes des passages à vide plus ou moins intenses (en ce moment pour moi c’est la photo ..même pour le blog j’ai du mal ..et j’ai fait une grande pause internet ..je n’en avais plus l’envie…)…
    Ton retour à la couture se fait tout en beauté ..ta jupe « midi » et ce tissu rayé aux couleurs claquantes me plaisent énormément. Ta jupe aux flamands aux lignes non alignées (ce qui d’ailleurs ne me choquant absolument pas) est toute jolie et te va si bien ..tu es toute belle..
    Le principal est que tu ailles bien …Les techniques reviendront avec l’envie …Fais toi plaisir, tisse, crochète, rêve et surtout vient de temps en temps nous enchanter de tes mots et de tes photos ..
    Je t’embrasse Nath …

  13. Elles sont très belles tes jupes. Figure toi que ta sensation de vide et de novice, je l’ai en permanence…. l’impression de ne pas (ou de ne plus) savoir faire, et de mon coté celle de ne pas progresser. Peut être du fait que je ne connais pas les techniques de couture et parce que je suis allergique à la lecture de toute explication -)….Bisesss belle Nath

  14. Deux belles jupes nouvelles dans ta garde robe ! Il fallait bien ça pour « fêter » cette rentrée !
    Et puis je suis aussi contente de lire que la Sardine, et bien, elle dit ce qu’elle pense…
    Moi, je serais là à te lire, que ce soit du tricot, du tissage, de la couture, des états d’âmes..

  15. Superbe, coup de coeur pour le tissu bleu…et ton jeu de ligne…que tu es belle !!!
    Passage a vide…oooh oui ! si souvent par ici aussi…quand on a la tête pleine de choses moins drôle, moins apaisante…cette bulle est difficile a retrouver pour s’y réfugier…(c’est mon cas…plus gout…mais plus gout en rien, même la photo…fatigue quand tu nous tiens dans le creux de tes bras…rentrée quand tu nous tiens dans le creux de tes mains…et les choses de la vie…les choses de la vie, les épreuves…)…je m’étales sur MOI….pardon…c’est égoiste…alors…BREF…
    Bonne couture, bonne redécouverte…la simplicité, c’est ce que je préfère….fais toi plaisir !!! en attendant de retrouver gout…mes p’tites balades par ici vont me donné des avant-gout, et lire tes quelques lignes si joliment écrites, me changer les idées…et puis je vais faire la sieste…faire de la relaxation pour laisser l’inspiration revenir et me guider vers la paix et la sérénité…laisser cette boule dans mon ventre, mon coeur…ou tout simplement l’accepter et l’apprivoiser !!! Et essayer de rire et sourires…je n’y arrives plus…
    Je t’embrasses

    1. Ben dis donc….je suis triste de te savoir comme ça, toi au si grand sourire ! Quand à moi, nullement question ici de passage à vide, plutôt un passage de trop plein à quelque chose de plus calme….C’est drôle le transfert qui peut s’opérer avec les mots…Bon…pas grave, la vie quoi ! Allez, tu vas voir…la vie est trop belle et tu le sais bien !

  16. Immense coup de cœur pour cette jupe flamants, elle te va comme un gant.Contente aussi de ton retour en toute franchise sur la jupe midi. Aimant ce modèle, j’ai voulu me l’offrir, mais je me demandais bien en quoi pouvait consister le patron… de toute façon, pas de taille haute pour moi pour plusieurs mois encore.
    Les passages à vide sont sains et normaux. Celles qui n’en connaissent pas ne vivent pas sur notre planète. Et quand on a choisi de rendre la création publique, je crois que ces passages à vide sont plus intenses.
    Ne change pas, ma chère Sardine, on va passer une belle année sur ton blog! Des bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s