Image

Forêt ou l’Arbre tatoué

La forêt des Landes de Gascogne est un territoire sauvage où les villages éloignés sont reliés par des routes droites sur des kilomètres, routes désertes bordées de pins, de territoires à la limite de la savane. Ce paysage est ancré en moi, je l’aime autant qu’il peut m’angoisser. Je peux m’y sentir libre comme nulle part ailleurs, je peux m’y sentir étouffée comme nulle part ailleurs. Ce paysage me fascine, ouvert aux quatre vents, bordé par l’Océan, traversé par des courants attirés par l’autre rive. Un jour , je me suis perdue dans cette forêt et je n’ai jamais cru retrouver mon chemin. Une nuit, j’ai ramée sur une de ses rivières sans en voir la fin…..Ses fontaines miraculeuses me font douter, ses chemins de sable, à la limite des dunes, me fatiguent en même temps qu’ils me donnent envie de continuer jusqu’à l’infini, ses villages où les airials côtoient les riches bâtisses des propriétaires m’apaisent. J’aime ses bars, ses Cercles où une sensation d’être de ce monde me permet d’exister. J’aime son parler noir, je le comprends mais ne sais le causer.

J’ai décidé de tisser les Landes, de son océan à sa dune en passant par sa forêt. J’ai envie de tisser les paysages qui sont ancrés dans ma peau…Cet été, lors d’une balade qui longe un courant, je suis tombée amoureuse d’un arbre tatoué de bleu. Cet arbre était à la limite de la forêt torturée par les vents et les orages, un arbre en vigilance, un arbre comme un signe entre deux mondes, celui de l’étang et des marais et celui des dunes, un arbre, un seul, avec une marque d’un bleu intense, entouré de vert, entouré de lianes, un arbre étrange, fier sur ses racines, en attente de ….Cet arbre m’a touchée, m’a émue, m’a parlée, m’a racontée, …j’en ai perdu mes repères, ceux avec qui je marchais, et j’ai eu peur un peu de l’immense solitude de cette forêt….

J’ai tissé la mousse, j’ai tissé le tatouage bleu, j’ai tissé les lianes, j’ai tissé la couleur sombre et rouge de l’alios et de la garluche qui font la terre des Landes, j’ai tissé la couleur de l’écorce des pins, j’ai tissé la blessure des tempêtes et des incendies…J’ai accroché une sardine….

Et demain je tisserai la dune…

Je glisse une vidéo d’un groupe d’ici tournée dans cette forêt là….

 

9

10

12

arbre tatoué

13

cassure 3

2

cassure 2

7

5

cassure

6

8

4

14

sous bois

7

3

11

arbre 3

haut bois

1

Publicités